Près du pouvoir

8 août 2010

From Baltimore to Washington D.C.

Coucou,

A Baltimore, nous ne faisons qu’atterrir, son aéroport est situé à 50 Km de Washington. Cependant, je suis toujours heureuse de passer par quelque part, même si je n’y reste pas. Cela m’est arrivé à Istanbul, dont je ne connais que l’aéroport, ses sublimes jus d’orange et sa langue si étrange. Vas savoir pourquoi, Baltimore me fait immanquablement penser à Lucky Luke. Baltimore y est bien présente, mais semble-t-il uniquement dans Le cavalier blanc, qui raconte que partout où se produit une troupe de théâtre nommée W. Baltimore, se déroule un cambriolage et ce pendant la représentation. Tu vois le fil !

Bref, un taxi nous conduit à D.C. (c’est comme ça qu’on dit là-bas et je m’y mets, c’est plus rapide) et je prends connaissance du paysage : forêts, forêts, forêts et pas mal de cours d’eau. La région est réputée pour être très humide et de fait, elle est bourrée de moustiques, minuscules, mais agressifs !

Nous arrivons chez Véronique. T’en souvient-il ? La première petite copine sérieuse de Jb. Je ne l’ai pas vue depuis…20 ans. Enfin, non, elle a fait une courte apparition entre temps, mais ma mémoire a oublié. Voilà donc de sacrées retrouvailles. En fait, c’est grâce à elle que j’ai eu l’idée d’organiser ce trip américain. Elle m’a dit Viens ! et j’ai suivi. Vraiment super. Elle nous accueille d’une façon exceptionnelle. Suite à nos échanges numériques, j’avais compris qu’on allait bien s’entendre, mais pas à ce point ! Hyper gentille, drôle, curieuse, jolie. Elle nous a préparé un bon petit déjeuner sur sa terrasse et puis repos, dont nous avons vraiment besoin. Elle habite Bethesda, une banlieue plutôt chic, mais pas trop,  qui jouxte Washington.

Le club à House

Pour le repos, nous avons profité du House Club de la Banque Mondiale et du FMI. La super classe ! En pleine forêt, plusieurs bassins, d’immenses pelouses, un golf, un restaurant, des salles de gym et tout le tintouin. Ce qui est marrant c’est que cela me fait penser aux équipements que j’ai trouvé en Russie contemporaine. Visiblement, les nouveaux riches ont importé ce type de luxe dans la taïga ! Chloé s’amuse comme une folle, elle fait connaissance de Lucien, qui a le même âge qu’elle, est très sympa et puis suprême atout pour Chloé, il cause français ! De mon côté, je fais connaissance avec une chouette amie de Véronique, nous partageons plein de centres d’intérêts : éducation, social, culture.

Tellement vieux...

Tu sais, je t’ai dit que voir des légendes se concrétiser à Hollywood, c’était quelque chose. En fait, pour moi, le FMI, la Banque Mondiale sont aussi des légendes. J’ai tellement travaillé sur le développement, il fut un temps. Et c’est ta faute ! C’est toi qui étais abonnée à Croissance des jeunes nations, que je dévorais étant ado. Et bien voilà, ces institutions dominantes, dont j’ai tant et tant étudié les politiques, et bien j’y suis !

Bon, demain irons visiter des musées, sur National Mall. Ca va être chouette.

Bisous d’amour


Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s