Ne vole pas dans mes ailes

Ici, dans ce pays, les usines de poulet sont totalement fermées. Elles sont parties à l’Est où l’on paie pas extrême. On a su qu’les chinois se prennent pour des surhommes. Pas la moindre faiblesse. Un cœur sans déchirure. Une langue, mais muette.  C’est facile à capter !
Alors ami chine toque ?  T’as  quitté ton  village, abruti par l’alcool, pour un brin d’liberté et tu es enfermé, tu dois donner ta vie pour des plats dégueulasses ! C’est un rapt, tu le sais, qu’elle finit par te dire, ta courageuse psyché, pas totalement fauchée.
Depuis que t’as compris, tu fais le sale gosse, tu arrêtes de sourire, tu veux d’la transparence, sur les marges, sur les prix. Tu deviens enragé, pris de lucidité. C’est trop pour les dirlos. Du poulet sans saveur, ils vont le faire ailleurs. Ouais, c’était éphémère. On s’en fout, on trahit. Oui, on est versatiles et en plus flegmatiques !
Tu concocte une vengeance : ils boiraient du mercure, ce serait une sale mort, sans beauté, sans lumière. Mais ta pauvre personne court d’échec en échec. T’es prêt à pardonner. Mais quelle citrouille tu fais ! Où t’as mis tes méninges ? Elles sont sur coussin d’air ?
J’te dis en aparté, cet échec, ça m’émeut, franchement inoubliable, pour une fois ben j’étais prête à parier mon œil, et puis le gauche encore, qu’un petit assassin, jaune ou bleu c’est pareil. Ou blanc, comme la neige, comme un cygne flamboyant et surtout innocent.

Ah mais qu’je suis pipelette ! J’ai le verbe qui coule trop, du genre un mésoscaphe, et je cause et je cause et pendant tout ce temps, mon ami, mon amant se barre à Halifax, pour faire des chinoiseries. C’est bien fait pour ma tronche, fallait être au plus près.

Jeu des mots…scions de je ne sais plus quand

ECHEC – MERCURE – HALIFAX – FLEGMATISME – COUSSIN D’AIR – TRAHISON – LUCIDITE – PARDONNER – EMOTION – LUMIERE – DECHIRURE – MORT – SURHOMME – ENCORE – ASSASSIN – CITROUILLE – EXTREME – RAPT – ENRAGE – TRANSPARENCE – LANGUE – MUETTE – CYGNE – SOURIRE – VERSATILITE – LIBERTE – INOUBLIABLE – BEAUTE – CHINOIS  – MESOSCAPHE – VILLAGE – SAVEUR – PIPELETTE – VENGEANCE – FAIBLESSE – PSYCHE – POULET – VIE – EPHEMERE – OEIL – ALCOOL – VERBE – SALE GOSSE – CHINOISERIE – COEUR – APARTE

Nb : pour les méninges sur coussin d’air, non ça c’est pas de moi, c’est dans San Antonio….dans y en avait dans les pâtes.

Organisé par L’esprit de la lettre

Publicités

Sortie de la gay pride

est-ce qu'il va s'envoler ?

Au bout l’eau. Vous fait penser à quoi ? Au turbin, forcément. Et bien, je vous approuve mais pas Total ment. C’est eux la marée noire.
On vient tous de la mer, on y repartira. Quand elle fait cent degrés, elle bout tout simplement. Et avec de la terre, elle fait aussi la boue, si c’n’est de la gars doux !
Il faut de l’eau qui s’gêne, oui, un peu d’oxygène ! Et puis se dire Hello. Elle est très féminine…

C’est une petite Charles-hot, sortie de la gay pride,  qui cherche un don quiche hot, ça donne très très faim ! Elle pense qu’elle va mourir, elle fait un test amant.  Elle veut un pro taux type, mais pas un ex-élan. La Ré chauffe pas Si bien. Elle en a plein de Do.
Elle prend un pineau noir. Elle est très eau pine âtre. Et ne fait pas de rat pine. N’aime pas les pines ailleurs !

les belles peuvent être rebelles

Enfin, en thé au riz. Car comme le chante Brassens, elle est sentie, mentale. Aime bien les fées no men. Faut remonter le mot râle. Gueuler pour engouler.

En fait, c’est une aime-road. Qui a plusieurs deux meurent. Ne dit jamais voire même, c’est bien trop redondant, mais peut-être, voir m’aime. Oui, c’est en vis âge able. Mais en sommes nous cas pas bleus ?
En russe on dit touman, ce qui veut dire brouillard. Les anglais s’y connaissent, alors ca fait too man. C’est vachement musical, car c’est rousse qui  a zik. Et on lui dit brave haut.
En fait ca ment…un peu. Allez, remplissez les trois points, c’est bourré de voies elles, n’y a qu’un seule con sonne 😉 Ben, non c’est pas porc, no !

Nb : engouler, paraît que c’est vieilli, ca veut dire avaler.

Un thé plus vert

Non, un vignoble, c’est pas ignoble ! Alors, merci au V, qui salue ta noblesse. A la fin des vendanges, on va organiser une paulée. Une  fête bien mise en scène, quoiqu’éphémère, y aura de la musique, aussi des déguisements. Y a pas de doute, on s’encanaille.
Et puis l’amour du bon raisin que l’on s’est acharné à cueillir, pour vous ravir.  Au Languedoc, au Roussillon, donc au Midi de mon enfance, raisin, granite. Avec le temps radieux, saoulés par le soleil, on va être claqués. Mais moi je dis que notre vin si bon et abordable, on devrait en donner à des clochards. Et on dirait : à la tienne, mon vieux, toi mon angoisse. T’es pas un monstre indésirable, t’es mon copain, voire ma bouée, mon alphabet.
Si les bourgeois, qui sont très bêtes, connaissaient mieux leur généalogie, je suis sûre qu’ils y trouveraient quelqu’un comme toi, qui a transmis. Au lieu de ça, ils consultent des parapsychologues, pour s’assurer que tout est propre. L’inégalité ne fait pas partie de leur vocabulaire.

Mon samovar, il vient de Crète !

La négation, ça ils connaissent ! Ils feraient mieux de faire un peu de caféomancie, tiens ! Ils y verraient un tourbillon, de jolies traces, vraiment parlantes. Quelle déception, l’humanité, son Capitole…Enfin, moi qui ne peux plus boire d’alcool, j’ai transmuté. Je ne dors pas sans Samovar, qu’est tout petit, mais c’est pas grave, j’bois un bon thé, c’est ma clarté.

Nb : pour de vrai, j’ai connu un clochard qui se faisait appeler Angoisse. Il était super sympa. Il habitait dans le métro. C’est plus possible.

Jeu des mots…scions du 11 septembre 2010

VIGNOBLE – CLARTE – PARAPSYCHOLOGUE -ALPHABET – AMOUR – MUSIQUE – …S’ACHARNER – EPHEMERE – CAFEOMANCIE – CAPITOLE – MISE EN SCENE ( c’est pas grave, Sabine …) – DECEPTION – DONNER – MIDI – BOUEE – CLOCHARD – TRANSMETTRE – S’ENCANAILLER – GENEALOGIE – A LA TIENNE ( c’est pareil )- MONSTRE – INDESIRABLE – TEMPS – NEGATION – INEGALITE – RAVI – SAMOVAR

Organisé par L’esprit de la lettre

Eaux et forêts

Nous devise-âmes

– Eh ho, Freddie, ôtes donc ton masque ! On t’as r’connu. C’est pas sorcier.
– Oh toi, la rousse, fermes ton clapet, avec ta mouche et tes ridules, genre amazone, t’es ridicule.
– Ok, d’accord, j’suis virtuelle, mais dynamique, j’veux bien changer .
Un grand silence.
– Donc, on fait quoi ?
– J’aurai un plan : à la rivière, tiens justement, y a une baston. Légion de mouches tue coccinelles. C’est révoltant . Faut faire qué’que chose.
– Et ben voilà ! Mets ta chaussure, vive l’aventure !
On est parti. Rapides, j’vous dis, comme qui dirait, les chats peaux de roux. Et nous vainquîmes cette pourriture.
Très fiers de nous, sur le retour, nous évitâmes les grosses villas. Vraiment pas propres.
En pleine forêt, c’est plus le pied. A califourchon sur des branches de beaux arbres, nous devise-âmes. Pour l’apéro, des farfadets pointèrent leur nez. On leur raconte la lutte du jour. Ils s’extasient, crient au génie ! Rafraîchissant 😉

Jeu des mots…scions du 12 juillet 2010
AVENTURE-ARBRES-CRYOGENISE-ROUSSE-DYNAMIQUE-VILLA-CHAPEAU… DE ROUES-RIVIERE-RIDULES-COCCINELLE-SORCIER-CALIFOURCHON-FREDDIE-MOUCHE-VIRTUELLE-CHAUSSURE-PIEDS-MASQUE-AMAZONE-POURRITURE

Organisé par L’esprit de la lettre

La fin des haricots

version eau rit géniale ?

J’vais lui régler son compte à c’putain de Machiavel. N’a aucun savoir-vivre. Entouré de sicaires. Je vais les prendre en groupe. Je leur fais un cocktail bourré de polyphénols. Or, ils survivent, ces cons !
Il faut envisager une autre apocalypse, du genre déflagration. Le temps passe trop lentement, clepsydre est enrayée.
Ils ont encore le temps, dans leur folie bestiale, d’achever plus de gens. Vraiment inacceptable. Dans mes rêves les plus fous, ils perdent leur écorce et se transforment en sable ou bien en guéridon. C’est pas si gai, ris donc ! Quand je sors du royaume onirique, je suis dans le coton.
Je m’habille de satin, et puis je médite bien, en faisant des sarclures dans les étroites allées, de mon petit jardin.
Au soir, s’engage un énième dialogue avec ma psyché. Elle me souffle un bon truc : ben, fais un belle soirée, oui, au Bateau-lavoir,  ils peuvent pas refuser. T’es pas ostracisée.  Ils te doivent même beaucoup, ils te sont obligés.
Elle me déroule son plan. Et bien, c’est évident ! Je l’exécute – au pied la nouvelle lettre –  c’est un fichier .exe.
Enclavée dans le noir, j’ai réussi mon coup, je peux pas dire pas comment. Il a suffit d’cliquer. Et ça fait un totem. Alors…je danse autour, poussant de grands you-you !!!

Jeu des mots…scions du 21 mai 2010

Machiavel – « clepsydre »: (horloge à eau)– satin – sicaire – apocalypse – rêves – bestial – ostracisme – obligation – dettes (s) – folie – onirique – lavoir – sarclure – Polyphénols– écorce – guéridon –coton – totem – déflagration – enclavée – sable – psyché – inacceptable

Organisé par L’esprit de la lettre