C’est devenu

Cette image, je l'ai découverte quelques jours avant l'avc !

Lorsque j’ai mis ce blog en ligne, le 27 janvier 2010, c’était pour répondre à une urgence. Le moral n’était pas au firmament et comme médicament, j’ai senti qu’il me fallait écrire. Publier ce que j’avais déjà écrit pour m’en débarrasser et tester un éventuel public.
C’était mes deux premières nouvelles : Temps errance et Entre chien et loup, plus une poésie écrite et une poésie traduite, plus des articles sur ma Russie. Et ce terrible voyage en Géorgie. En pleine guerre.

Je voulais aussi écrire sur mon accident vasculaire cérébral, qui a eu lieu le 30 novembre 2008. Cela faisait partie de mon auto-thérapie. Cet accident a changé ma vie. J’ai écrit un peu. J’aurai voulu écrire plus, mais ça a mal tourné.  Ce qui est sûr, c’est que mon cerveau a passé un accord avec mon cœur, et quand mes peines, mes colères les mettent en danger, ils disent stop en chœur ! Ca s’appelle devenir frontale. C’est un effet con…nu. J’explique ceci, ici, J’suis une Nijna

Je recyclais aussi à mon profit une compétence acquise dans mon milieu professionnel. J’ai développé un tas de blogs pour les chercheurs de mon université. Je commence à maîtriser. Et j’ai tellement donné à cette boîte – et donne encore, volontairement, mais raisonnablement – que je trouvais cela un juste retour, pas volé.

Enfin, comme je le dis dans Ceci était, je sentais que cela pourrait être une rampe de lancement. Cela fait longtemps que l’écriture m’a prise dans ses filets, mais il m’était difficile d’aller de l’avant. Comme pour la parole.
Depuis une adolescence difficile, j’étais devenue taiseuse. Les multiples tentatives de suicide de ma mère. La visite des  « fous » de l’hôtel Dieu. Mes paroles me semblaient impuissantes face à tant de désespoir. Le fan d’Higelin qui se taille les veines dans les toilettes. Pas oublié. Je lui dédie Un coup de blues. A toi qui pleure, qui hurle, qui te lamente…
Une gamine anorexique qui pèse 20 kilos. Jamais oubliée. Tant d’autres souffrances et ma mère dedans. Je devais écouter. Rien qu’écouter. Ca m’a pris plus de 20 ans.

c'est mon 1er héros !

Je m’étais juste oubliée ! Donc, moi aussi, malade. Pour guérir, j’ai commencé la fameuse thérapie par la parole. Je respecte profondément mon psy. Il m’a tellement aidé. Délicatement. Il ne m’a jamais heurtée. Toujours encouragé. Il a fait du bon boulot. Bien sûr, je reste un peu dingue, sinon je ne ferai plus partie de l’humanité. Mais je sais mieux qui je suis. Ce dont il faut se méfier. Ce qu’il faut laisser aller ou développer. A peu près. On cherche toujours le bon réglage !
Enfin, comme dit J-B Pontalis (et ma fille), ca change tous les jours ! Mon psy m’a redonné confiance. Appris que la parole pouvait revenir, me libérer. Et…plus je parle, plus j’ai envie d’écrire. Quand j’étais môme on m’appelait Papotine, je parlais de tout, à tort à travers. J’ai un peu mûri. Appris l’écriture, cultivant un amour des lettres hérité de mes deux parents. Et… c’est en lisant Un roman russe, d’Emmanuel Carrère, que j’ai compris que l’on pouvait écrire en parlant de soi. Que j’ai compris qu’il me fallait revoir ma conception de la pudeur. Que si j’en sentais le besoin, il fallait y aller !
Alors, voilà, ce blog ne génère pas des milliards de visite, mais pour moi il est devenu très important. Le bouchon a sauté ! J’ai des projets d’écriture en pagaille. Presque trop. J’y pense sans arrêt.
J’adore voyager, prendre des trains, des avions, marcher. Mais écrire aussi…. Voyage autour de ma chambre !
Je parle de mes passions. Je renoue le fil avec des centres d’intérêt que j’ai toujours cultivé. Je parle aussi de découvertes. Je salue les hommes et femmes de culture sans lesquels la vie n’a pas sens. J’évoque un peu la politique. Pas assez sans doute. Alors, ca va encore bouger ! C’est sûr !

Tiens par exemple, j’essaie de voir si je peux booster les visites (de jeunes ?) avec ceci : http://www.boosterblog.com

alors, ca marche ?

Publicités

2 réflexions sur “C’est devenu

  1. Castille dit :

    …..Enfin, comme dit J-B Pontalis (et ma fille), ca change tous les jours !…..(end of quote)

    Pour l’histoire: Ma filleule -7 ans alors- avait rétorqué à son père qui voulait lui apprendre à lire l’heure

    « Mais pourquoi veux-tu que j’apprenne l’heure? Ça change tout le temps »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s